Adresse
|
Téléphone
Union Tarbes Lourdes Pyrénées Basket

L'Union confirme ses progrès

À la veille d'une trêve qui sera bienvenue pour nos U'Boys se dressait un ultime rendez-vous d'une importance capitale. Le SOMB, équipe historique du championnat de France, arrivait à Lourdes pour y défier l'Union. Les deux équipes alors en quête de victoire étaient à la recherche de précieux points, et ainsi recoller à la première partie de tableau.
 
Face à l'effectif pléthorique du SOMB, c'est l'Union qui prenait le meilleur départ via Pryor et Phillip. Tous deux très aggressifs, ils permettaient aux Bigourdans de prendre les devants (4-2). Mais les Boulonnais avaient de la puissance sous les cercles et s'offraient de secondes chances. L'entrée de Valayer donnait un précieux apport au secteur intérieur (10-9), avant que celui-ci ne soit mis à mal par la puissance de Michel Jean-Baptiste-Adolphe (6 pts dans ce QT). Et c'était bien le SOMB qui clôturait ces premiers débats aux devants (14-17).
 
Les joueurs de Frédéric Brouillaud poursuivaient leurs efforts dans les raquettes (16-20). Bosc réveillait le public et permettait à l'équipe de Vincent Lavandier de tenir le score (20-20). Mais ce diable de Watkins (7 pts à la pause) réalisait 2 interceptions consécutives et renvoyait aussitôt l'Union au large (20-24). Mais la doublette Phillip - Valayer conserve son efficacité offensive pour le plus grand plaisir du public du Palais des Sports de Lourdes (26-24). La blessure à la cheville de Watkins soulage la défense d'un poids certain. Et tandis qu'Archimdède creuse un premier break, Frédéric Brouillaud perd ses nerfs et l'Union en profite (33-25), avant que Bosc ne valide ce premier écart aux LF (39-27), renvoyant les équipes au vestiaire.
 
Au retour sur les parquets, un Phillip rageur s'envole écraser le cercle (41-27). André lui rendait la pareille, suivi de Niles laissant le SOMB à portée (45-33).
L'ailier Américain de Boulogne/Mer scorait de très loin, avec la faute (45-37). Alors que le score de l'équipe de Vincent Lavandier est à l'arrêt, Phillip maintient l'écart à 10 pts (51-41). Mais les fautes pleuvent sous l'impact des assauts Boulonnais, qui concrétisent sur la ligne en cette fin de 3ème QT (52-44).
 
La tension était à son paroxysme, et Niles faisait à nouveau parler la poudre, semant le doute dans les travées du Palasis des Sports. Mais l'inusable Phillip s'y reprenait, par deux fois, obligeant le coach Nordiste a demander son temps-mort. Benhamed donnait de l'air au public (61-49) et donnait même un break à l'Union (66-51). L'Union gâchait quelques lancers, permettant au SOMB d'y croire une dernière fois (73-62). Mais la réussite était bien du côté Bigourdan hier soir, et les U'Boys validaient ce précieux succès, acquis de haute lutte !
 
Un victoire qui satisfait le coach Bigourdan : “Je sens que l'on progresse. Ce match est la conclusion de ce qu'ils ont fait (ces dernières semaines) et de leur manière de travailler toute la semaine. Les victoires passent par l'énergie que l'on dépense, notamment en défense. Il nous tarde maintenant que les cadres reviennent car l'équipe est fatiguée. On a maintenant 4 jours de repos. La trêve arrive au bon moment, car on avait vraiment besoin de souffler. Elle va faire du bien à tout le monde, parce qu'on finit par une victoire, avec une belle débauche d'énergie.“
 
Crédit photo : Jean Pierre Harispuru
 
 
À Lourdes, Palais des Sports François Abadie
10ème journée de Nationale 1 Masculine
Union Tarbes Lourdes 77 - Stade Olympique Maritime Boulonnais 66
(14-17 ; 39-27 ; 52-44 ; 77-66)
Les marqueurs de l'Union : Phillip (26), Bosc (12), Pryor (9), Djukovic (8), Ruiz (7) puis Benhamed (7), Valayer (6), Archimède (2), Vaty, Castard
 

Le SOMB débarque à Lourdes

Au sortir de 15 jours de folie, l'Union a enfin pu s'installer sur ses terres quelques jours pour préparer ce dernier match avant une trêve internationale qui fera du bien aux organismes.. Une préparation qui fut malgré tout délicate selon Vincent Lavandier, confronté à l'obligation “de soigner les petits bobos contractés pendant ces 15 jours“.
 
Mais ce n'est pas encore le moment de souffler pour les Bigourdans ! Les maritimes du SOMB débarquent pour affronter l'Union samedi à 20H à Lourdes. Le club nordiste, qui était encore en Pro A il y a 3 ans, a pris la NM1 au sérieux. Son nouveau coach, Frédéric Brouillaud, a constitué un effectif dense, expérimenté et physique. Une équipe “qui s'est renforcée tardivement et qui a connu un début de championnat avec des hauts et des bas“ selon Vincent Lavandier.
 
Auteur de débuts difficiles face à de valeureux adversaires (La Charité, Gries, Souffel), le SOMB (4V - 5D) est pour l'instant à une place inattendue. L'arrivée de Dwight Burke (16,3 pts et 5,8 rbds/m) début octobre coincide avec une montée en puissance de l'équipe, qui reste sur 2 succès consécutifs, à Andrézieux (88-84) et face au GET Vosges (67-60).
Autour de son trident US Burke-Niles-Watkins qui a entre ses mains les clés de l'attaque maritime (près de 50 pts de moyenne à eux 3 !), l'expérience est omniprésente avec nottament des JFL renommés (Temgoua, Cheriet, Jean-Baptiste-Adolphe).
 
Une maîtrise qui manque toujours à l'Union en l'absence de ses cadres blessés, et qui “fait cruellement défaut dans les moments-clés“ regrette le coach Bigourdan, qui espére confirmer la progression de son équipe : “On progresse indéniablement sur le plan collectif, et certains joueurs s'affirment de plus en plus. Il ne faut pas oublier qu'en l'absence de 2 joueurs majeurs, il est difficile d'obtenir des résultats en NM1 : ce serait le cas pour toutes les équipes de la division. Mais ce championnat est un marathon : il faut savoir partir de manière intelligente pour finir au sprint !“
 
Pour cette ultime réception avant la trêve, les U'Boys auront ainsi à coeur de gagner sur leurs terres, et de rééquilibrer leur bilan avant d'attaquer un mois de décembre qui s'annoncera à nouveau intense (5 matches entre le 1er et le 22 décembre). Pour ce faire, il faudra passer ce samedi sur le corps d'une équipe Boulonnaise qui s'affiche comme un prétendant légitime aux playoffs. Un nouveau défi pour les joueurs de Vincent Lavandier, qui espère pouvoir “reproduire la même prestation que face à Souffelweyersheim“. Il y a fort à parier que les supporters de l'Union émettront le même voeu !
 
Crédit photo : Jean-Pierre Harispuru
 
Samedi 18 novembre, 20H
10ème journée de Nationale 1
Union Tarbes Lourdes - Stade Olympique Maritime Boulonnais
Palais des Sports de Lourdes
 

L'Union a manqué d'expérience dans les derniers instants

Au coeur d'une semaine au programme extrémement chargé, l'Union était hier soir à La Charité avec l'ambition d'y réaliser un coup et poursuivre sur sa dynamique positive. Et il s'en est fallu de peu pour que les hommes de Vincent Lavandier ne réussissent leur deux paris !
 
Entrant rapidement dans son match, l'Union créait un premier break par l'adresse de Ruiz (5-12). Ludovic Vaty devait malheureusement revenir rapidement sur le banc, victime de douleurs. Mais Les U'Boys continuaient leur chantier et répondaient à Rowland pour maintenir ce petit écart (9-17).
Phillip faisait tomber les fautes et permettait de valider un 1er acte réussi (13-23).
 
Milosevic puis Fauché remettaient rapidement La Charité à flots (18-23). Et les hommes de Fabien Anthonioz poursuivaient sur leur lancée, prenant à nouveau les devants par Kévin Thalien (24-23). Benhamed et Camara y allaient chacun de leur triple, et les deux équipes restaient au contact (35-33), avant que Ruiz ne plante de loin (4/6 à 3 pts). L'Union pouvait retourner aux vestiaires avec un léger avantage (37-38).
 
Le coup était jouable. Auteurs d'une 1ère MT convaincante, il fallait désormais être capable de reproduire la même prestation en 2ème période pour valider un succès. Pryor et Djukovic attaquaient pied au plancher (39-43), mais la maîtrise de Rowland qui scorait 5 points consécutifs permettait à La Charité d'évoluer sereinement (46-45). L'expérience de La Charité s'exprimait à nouveau par Camara, qui répondait à Phillip et Bosc pour conserver les équipes à égalité (53-53). Benhamed faisait tomber la foudre de loin mais Camara répondait à nouveau, limitant l'écart avant un dernier acte décisif (55-59).
 
Il fallait désormais résister face à l'expérience Charitoise. Dans un duel annoncé, Pryor et Rowland scoraient chacun leur tour (57-62), avant que La Charité ne recolle par Aboudu (66-66) avec 5 mins à jouer. C'est le money time ! Et le patron Charitois, Rowland (18 pts et 12 pds), placait une première option sur le résultat final (71-68). Ruiz réussissait son 4ème triple, auquel répondait aussitôt Camara à (très !) longue distance (74-71). L'Union se rapprochait une dernière fois par Pryor (76-75), mais l'expérience Charitoise aura raison des U'Boys dans les derniers instants. Aboudou et Camara (20 pts) délivraient leur public (83-77).

Le manque d'expérience des Bigourdans (privés de l'expérience de Vaty, Lesca et D'Almeida...) dans les derniers instants aura été parfaitement exploité par une équipe Charitoise pleine de maîtrise, à l'image de Rowland et Camara. Après avoir tenu 37 mins et réalisé une belle prestation, les hommes de Vincent Lavandier auront désormais à coeur de confirmer cette progression samedi prochain avec la réception de Boulogne/Mer.
 
Crédit photo : Jean-Pierre Harispuru

 
À La Charité sur Loire, gymnase Georges Picq.
9ème journée de Nationale 1 Masculine
La Charité Basket 83 - Union Tarbes Lourdes 77
(13-23 ; 37-38 ; 55 - 59 ; 83-77)
Les marqueurs de l'Union : Phillip (19), Pryor (18), Ruiz (12), Archimède (3), Vaty puis Benhamed (12), Djukovic (6), Bosc (5), Valayer (2), Castard
 
 

“Maintenir le niveau d'exigence“

Vincent Lavandier, qui prépare actuellement avec son équipe la 9ème journée de NM1, que l'Union disputera samedi soir à La Charité, s'est livré sur les performances de son équipe, ses attentes et sa vision de l'adversaire du week-end :
 
Vincent, on sent l'équipe sur une bonne dynamique. Est-ce que cela te rend confiant vis-à-vis des échéances à venir ?
 
Je suis d'un naturel prudent... Il faut toujours rester partagé entre optimisme et pessimisme. La vérité, c'est qu'il nous faut être réaliste. Cela fait partie des clés de notre succès : de la discipline et de la rigueur. 
 
La semaine était particulière à aborder, avec 2 matches très rapprochés et une installation temporaire à Vichy. As-tu pu préparer le match aussi bien que tu le souhaitais ?
 
On a réussi à maintenir le niveau d'exigence que l'on a ces dernières semaines. La bonne nouvelle, c'est qu'on a limité la physique en évitant les aller-retours grâce au club de la JAVCM. On a pu gagner du temps sur la récupération, profiter de leurs infrastructures et s'entraîner plus que si l'on avait dû rentrer à Tarbes. C'est aussi un moyen de nous rendre plus aptes mentalement à aborder le match à venir.
 
Cette semaine passée ensemble était-elle aussi un bon moyen de renforcer les liens de ton groupe ?
 
Cela nous a permis d'étudier le positionnement de chacun. Je regrette évidemment les quelques absences que nous devons subir (Florian, Valentin ou Xane), mais cela nous aura au moins permis de recadrer un peu la hiérarchie au sein du groupe.
 
Il faut maintenant passer au match de face à La Charité, une des équipes en forme de ce championnat de NM1. C'est une surprise pour toi de les voir aussi haut ?
 
Cette équipe est tout sauf une surprise. La Charité a réussi son casting et recruté de nombreux joueurs qui ont une expérience des niveaux supérieurs (Austen Rowland en Pro B, Lens Aboudou en Pro A, Kevin Thalien en Pro B....). Ce n'est pas une équipe qui sera facile à prendre, et qui a le potentiel de figurer dans le haut de tableau cette saison.
 
Quelles seront les clés pour faire douter cette équipe chez elle  ?
 
Nous avons le droit d'être battus si La Charité est plus forte, mais nous devons suivre le plan de jeu fixé pour avoir une chance de nous imposer. La clé sera de jouer avec discipline et continuité vis-à-vis de nos derniers matches. L'équipe est actuellement dans une dynamique de progression continue, et j'espère que nous allons poursuivre dans ce sens !