Adresse
|
Téléphone
Union Tarbes Lourdes Pyrénées Basket

Défi relevé pour les troupes de Vincent Lavandier !

 
C'était un vrai défi que proposait l'équipe espagnole de Huesca, présente ce dimanche au Quai de l'Adour pour permettre à l'Union de clôturer sa préparation face à une grosse écurie. Et face à l'armada ibérique, les joueurs de Vincent Lavandier ont su répondre au rendez-vous.
 
Le match s'ouvrait sur un round d'observation entre les deux équipes, qui donnait la parole aux défenses. L'adresse de Marzo permettait à Huesca de creuser un premier trou, mais Pryor à 3 pts laissait l'Union au contact, entraînant un 1er temps-mort de Guillermo Arenas (7-8), rapidement suivi de celui de Vincent Lavandier, mécontent de l'inéfficacité offensive de son équipe. Le 1er acte se clôturait ainsi sur un petit score (7-11), témoin de la difficulté des deux équipes à créer leurs tirs.

Dès la reprise, les bonnes intentions des joueurs de l'Union leur permettaient de reprendre le match en main par Ruiz puis Bosc ; avant que les équipes ne se rendent coup pour coup. Matt Donlan (11 pts) permettait aux troupes Espagnoles de reprendre l'avantage via son adresse extérieure (22-25), obligeant le coach de l'Union à demander son second temps-mort.
L'écart se stabilisait ensuite jusqu'à la fin du quart-temps grâce à la réussite aux lancers francs de l'Union, mais Matt O'Leary scorait de loin au buzzer et permettait à Huesca de rentrer aux vestiaires avec le break en poche (30-35).
 
Le 3ème QT ressemblait à l'entame de match : les stops défensifs se succédaient, avant que Ludovic Vaty (11 pts) ne s'offre un dunk ligne de fond et débloque le compteur de l'Union. Mais l'équipe souffrait de l'impact physique Espagnol et se mettait à la faute. Heureusement l'activité de Phillip (23 pts et 15 rebonds), au four et au moulin, ramenait l'équipe au score à l'approche d'une 4ème période décisive.
 
Celui-ci répondait à nouveau présent en début de 4ème QT et répondait à l'adresse de O'Leary (11 pts).
Rodriguez donnait de l'air à Huesca à 3 pts, mais Pryor puis Bosc (11 et 10 points) se chargeaient de remettre l'Union à égalité. Toujours au charbon, Lien Phillip dominait au rebond et s'offrait une occasion de faire le break, obligeant Guillermo Arenas à prendre un temps-mort, sentant le match lui échapper (63-58).
Mais la défense de l'Union n'offrait plus de solutions et l'équipe jouait juste dans les derniers instants, allant valider sur la ligne des lancers francs une victoire de prestige pour clôturer sa préparation.


Crédit photo : Jean-Pierre Harispuru
 
 
À Tarbes (Quai de l'Adour)
Union Tarbes Lourdes 67 - CB Penas Huesca 63
(7-11, 23-24, 13-10, 24-15)
 
Les marqueurs de l'Union : Lien Phillip (23), Greg Pryor (11), Ludovic Vaty (11), Mike Benhamed (6), Erwan Ruiz (3) puis Eric Bosc (10), Guillaume Valayer (2), Willis Castard (1), Luc Archimede, Florian Lesca (blessé)

L'incroyable soirée de l'Union

C’est un véritable défi qui se tenait devant les Unionistes pour l’ouverture officielle de leur saison 2017-2018.
Andrézieux-Bouthéon, 1/4 de finaliste de NM1 la saison passée débarquait à Lourdes avec la même ambition que les hommes de Vincent Lavandier : passer ce premier tour de Coupe de France et lancer leur saison sur une victoire.
Et les ambitions croisées de ces deux équipes allaient générer de nombreuses étincelles : quel match pour une première !

Dès le coup d’envoi, Andrézieux donnait le ton et passait un 7-0 aux troupes de l’Union, qui ne parvenaient pas à accéder au cercle. Greg Pryor puis Lien Phillip en transition permettaient à l’Union de débloquer le score, mais l’impact de Mukuna (19 pts hier soir) faisait souffrir le secteur intérieur Pyrénéen.
L’Union pouvait compter sur le soutien indéfectible de Los Abramats qui avaient bien fait leur reprise. Malgré leur faible effectif, ils poussaient les troupes sans faillir. Et le réalisme des Lourdais du soir sur la ligne des LF leur permettaient de rester au près, clôturant ce QT en limitant la casse (16-18).

Mises en alerte par Vincent, ses troupes attaquaient le 2nd QT avec de belles intentions. Pryor et Lesca scoraient 10 points consécutifs, permettant à l’Union de reprendre les devants et obligeant Romain Tillon, le coach Ligérien, à prendre un temps-mort.
Les deux équipes se rendaient coup pour coup, avant que Ammour ne rende l’avantage à l’ALS (30-31). Mais Ludovic Vaty (9 pts dans ce QT) prenait les choses en main et mettait à la faute le secteur intérieur d’Andrézieux, permettant à l’Union de rentrer aux vestiaires avec un maigre avantage en poche (38-36).

Au retour des vestiaires, Ludovic Vaty poursuivait son chantier, bien soutenu par Greg Pryor. Les fautes tombaient mais les deux équipes se laissaient sans solutions, et le score stagnait avant que Ruiz ne fasse le break (47-40) et ne force Romain Tillon à rappeler ses troupes.
La press tentée par le coach de l’ALS fonctionnait et permettait à ses hommes de recoller à la fin de ce 3ème QT (53-49).

Une press si efficace qu’Andrézieux réalisait à nouveau un 6-0 en début de dernier acte, prenant les devant.
Florian Lesca, de retour de blessure, mettait tout le monde d’accord et prenait feu, enchaînant deux tirs lointains qui renvoyaient l’ALS à 6 longueurs (61-55).
Pour autant, l’équipe Ligérienne s'était promis de ne pas abandonner, et poursuivait ses efforts, payés près du cercle (61-59).
L’Union, qui tenait jusque là son rang, perdait ses nerfs et voyait Andrézieux en profiter pour aussitôt repasser devant (67-68), dans une salle abasourdie. Remobilisés par le 2nd TM de Vincent Lavandier, les Unionistes pensaient avoir fait le plus dur via Phillip de loin, puis Greg sur la ligne (74-71). Mais l’Union laissait échapper 2 lancers, aussitôt sanctionnés par Brandon Clarck qui ramenait son équipe à hauteur (74-74), ne laissant qu’une seconde à Lien Phillip pour prendre son tir décisif, qui ricochait sur le cercle…

En route pour les prolongations dans une atmosphère devenue irrespirable ! Andrézieux l’attaquait du bon pied, prenant les devant (76-80), mais Ruiz et Benhamed inscrivaient deux flèches longue distance qui remettaient l’Union à sa place (84-82).
Dans la dernière minute, Vaty pensait offrir la victoire finale à l’Union (86-82), mais le scénario du soir promettait d’être plein de surprises ! Kovanusic à 3pts répondait aussitôt en transition, et Clarck redonnait l’avantage à l’ALS sur la ligne (86-87), suite à une perte de balle évitable de l’Union. Il ne restait alors que 9 secondes aux troupes de Vincent Lavandier, qui prenait son ultime temps-mort pour trouver la solution. La balle était amenée poste bas à Vaty, qui avait la balle de match dans les mains. Provoquant la faute à 5 secondes du buzzer, le voilà sur la ligne pour les deux lancers francs décisifs. Et l’expérience de ce formidable joueur lui permettaient de ne pas faillir, et de convertir ses deux tentatives, offrant la victoire à l’Union (88-87).
C’était sans compter sur l’ultime tir lointain d’Andrézieux, qui offrait d’ultimes sueurs froides au public Lourdais !

Un match au scénario incroyable pour les deux équipes, qui permettra à l’Union de préparer au mieux la reprise de NM1, samedi prochain à Lorient.
Et une promesse faite au public de l’Union : préparez-vous à faire le plein d’émotions cette saison !

Crédit photo : Jean-Pierre Harispuru


À Lourdes - Palais des Sports François Abadie
1er tour de Coupe de France
Union Tarbes Lourdes 88 - Andrézieux-Bouthéon 87 (ap)
(16-18, 38-36, 53-49, 74-74, 88-87)

Les marqueurs de l’Union : Phillip (22), Pryor (19), Vaty (14), Lesca (12), Benhamed (9) puis Ruiz (8), Valayer (4), Castard, Yedra, Archimède