Adresse
|
Téléphone
Union Tarbes Lourdes Pyrénées Basket

Au bout du suspense !

Pour le dernier match de cette année 2017 sur leurs terres, nos U'Boys recevaient une équipe d'Andrézieux à laquelle ils avaient déjà eu à faire. Au complet ou presque (absence de Freycenet), l'équipe Ligérienne avait bien l'intention de prendre leur revanche suite au match incroyable de septembre

Et bis repetita, voilà les deux équipes à nouveau engagées dans un match au match complétement fou. Privés de Ludovic Vaty, suspendu, les Bigourdans étaient incisifs d'entrée offensivement. Le ballon circulait bien et Phillip et Djukovic ouvraient la marque (4-4). En face, le meneur US Brandon Clarck était à la création et au scoring et répondait aux assauts de la raquette Unioniste (11-10). Défenses en bernes, le score continuait d'enfler (15-14) sans qu'aucune équipe ne se détache. Et à ce jeu, l'Union prenait un peu de retard, encaissant trop de points dans ce premier quart (20-25).

Valayer et Benhamed apportaient offensivement et enclenchaient une belle série pour l'Union (27-25), obligeant le coach d'Andrézieux à demander son premier TM. Avant que Clarck, très en vue hier soir (17 pts, 7 rbds, 7 pds !) ne redonne les devants à son équipe. Le temps-mort de Vincent Lavandier mettait fin à cette passe négative et un Valayer en verve (9 pts à la pause) débloquait la situation pour laisser nos U'Boys dans le match. Mais Clarck ne s'en laissait pas compter et prenait les choses en main pour donner un léger matelas à Andrézieux à la pause (37-42).

Au retour des vestiaires, Clarck et Mitchell (15 pts et 8 rbds) étaient intraitables et creusaient le plus grand écart du match (46-56) devant un Palais des Sports assomé. Igor au buzzer d'une possession mal embarqué allait mettre le feu au poudres. Intraitables défensivement, l'Union gagnait des ballons et se lancait dans un run fantastique. Le temps-mort de Tillon n'y faisait rien et nos U'Boys revenaient à 2 pts dans les derniers instants du 3ème QT par Djukovic.

Le scénario allait-il se répéter ? Andrézieux insistait sous les cercles, mais la réussite fuyait les deux équipes en ce début de QT (58-60). Il fallait 5 mins pour que les U'Boys prennent les devants par Ruiz (62-60). Ligériens et Bigourdans se lancaient alors dans un long chassé croise (+1 ; -1 ; +1..).
Bassine plantait un triple assassin (64-66) à 2 mins du terme, mais Pryor lui répondait quelques secondes plus tard. L'ALS prenait une nouvelle option par Kovanusic à 1 min du terme (69-72) et Pryor égalisait à longue distance d'un tir de grande classe (72-72). Dans une atmosphère irrespirable, l'Union gagnait la balle et avait la dernière possession (24,2 sec à jouer) et la balle de match. Au terme d'un grand combat (3 rebonds offs), les Bigourdans faisaient tomber la faute : Lien Phillip avait les deux lancers francs de la victoire ! Le premier tombait à côté, avant que le second ne fasse souffler la salle.
Romain Tillon appelait ses troupes et mettait en place une ultime système. Mitchell, efficace dans son registre intermédiaire, héritait du ballon et défiait Djukovic en 1 contre 1. Il parvenait à se créer un shoot difficile, qui donnait d'ultimes sueur froides au Palais des Sports.. Avant de ricocher face au cercle !
 
Au bout d'un money time interminable et irrespirable, nos U'Boys ont conclu leur première partie de saison comme ils l'avaient commencé : sur une belle victoire face à Andrézieux, au courage et devant un public conquis ! De son côté, le coach Vincent Lavandier pensait déjà à la suite et pointait du doigt les secteurs à améliorer pour son équipe :
 
“Je ne sais pas si c'est le point du bonheur mais disons qu'il a fallu râler dans le vestiaire à la mi-temps pour avoir de la défense. On pense trop à l'attaque, mais le problème n'est pas là : on marque 20 pts dans le 1er QT. On leur laisse 25 pts.. Quand on défend, c'est beaucoup plus facile. Et je tiens à souligner, car je sais qu'il est critiqué, mais Igor (Djukovic) compense tout le temps dans ce secteur. C'est un joueur important en défense. Il peut avoir du déchet en attaque mais il nous faut du sacrifice en défense et Igor le fait. Et je ne parle pas uniquement de la dernière action.
(Concernant le scénario du match : ) On était obligés de gagner. Je ne sais pas si c'est un point positif car il fallait le faire. Le point positif sera d'aller gagner à GET Vosges : on verra si on est capables de le faire.“
 
Crédit photo : Jean Pierre Harispuru
 
 
À Lourdes, Palais des Sports François Abadie
14ème journée de Nationale 1 Masculine
Union Tarbes Lourdes 73 - Andrézieux Loire Sud 72
(20-25 ; 37-42 ; 56-57 ; 73-72)
Les marqueurs de l'Union : Phillip (22), Djukovic (11), Pryor (10), Ruiz (6), Archimède (3) puis Benhamed (12), Valayer (9), Bosc, Castard, Bide