Adresse
|
Téléphone
Union Tarbes Lourdes Pyrénées Basket

La marche était trop haute

Les troupes de l’Union avaient du pain sur la planche avec leur premier déplacement à Lorient. Comme Vincent Lavandier l’avait souligné dans la semaine, cette découverte du rythme NM1 et des longs voyages était “un nouveau critère à prendre en compte“.

D’autant plus lorsqu’on prend la route de Lorient, candidat annoncé aux play-offs, qui présente un effectif solide en ce début de saison.
Et cette ouverture du championnat voyait les deux équipes du soir avoir de vraies difficultés à se mettre en jambes.

Les 5 premières minutes, brouillonnes, ne faisaient pas lever la foule et le score restait au plus bas (5-3 pour l’Union), avant qu’Eric Bosc et Clément Faroux (5 et 8 pas dans ce QT) débloquent le compteur. Le 1er acte se clôturait et le match s’annonçait engagé (16-15).

L’impact physique Lorientais se faisait ressentir et la domination progressive au rebond commençait à coûter aux troupes de l’Union, qui s’en remettaient à l’activité d’Éric Bosc (11 points à la mi-temps) pour rester au devant en milieu de QT (25-23). À la faveur d’une bonne série initiée par son tandem intérieur Milka et Rutkauskas, le CEP prenait jusqu’à 8 points d’avance, avant qu’un triple de Ludovic Vaty ne permette de limiter la casse à la pause (32-37).

Mais l’Union avait décidément grand mal à se libérer et continuait de souffrir. Le CEP, poussé par sa salle réalisait une nouvelle série et prenait le large (54-36), stoppée par Vincent Lavandier, qui remobilisait rapidement ses troupes. Mais les hommes de Philippe Maucourant, le coach Lorientais, avaient à coeur de garder leur option sur le match et réalisaient une belle fin de QT pour conserver leur break (48-62).

L’Union avait beau batailler, faire illusion, c’est une équipe du Morbihan plus maline qui se sortait sans cesse des pièges tendus par les Bigourdans.
Ludovic Vaty avait beau hausser le ton (23 points à 70% de réussite et 6 rebonds), Clément Faroux (20 points au final) mettait fin aux espoirs de l’Union, qui ne parviendrait plus à recoller (69-82, score final).

Pour Vincent Lavandier, “la mauvaise préparation de cette semaine fut fatale, entre les blessures, maladies et notre problème de terrain“.
Un coach déçu du résultat, “et du manque d’intensité produite par les joueurs, qui se sont laissé inhiber par l’événement, dès sa préparation. La principale chose à corriger sera de parvenir à se libérer lors du prochain match à domicile. Mais nous avons encore beaucoup de choses à travailler, dans l’agressivité, la gestion…“ mais qui souligne néanmoins la qualité de l’équipe Lorientaise : “une équipe très expérimentée, qui est maline et que l’on devrait retrouver dans le haut du classement, qui devra confirmer sa capacité à bien voyager.“

Cap sur Aubenas pour l’Union, qui aura entre ses mains l’occasion de monter en régime et d’acquérir sa première victoire de la saison, vendredi prochain à Lourdes (20H00).
 
Crédit photo : CEP Lorient


À Lorient - Palais des Sports Kervaric
1ère journée de NM1
CEP Lorient 82 - Union Tarbes Lourdes 69
(16-15, 32-37, 48-62, 69-82)

Les marqueurs de l’Union : Vaty (23), Bosc (14), Phillip (11), Pryor (8), Ruiz (5) puis Lesca (6), Benhamed (2), Yedra, Castard