Adresse
|
Téléphone
Union Tarbes Lourdes Pyrénées Basket

L'Union n'a pas encore décollé

On le savait, il aurait fallu réussir une énorme prestation pour faire douter l'ogre affronté ce samedi.
Rueil, auteur d'un début de saison des plus solides restait sur deux succès convaincants, et avec la manière !

Le premier objectif de l'Union était de limiter les capacités offensives des Franciliens, auteurs de 95 points de moyenne. Si les premières minutes furent équilibrées (9-7) , la tâche devint vite difficile pour les troupes de Vincent Lavandier, subissant les foudres du duo Sencanski-Tresnak, qui par leurs 19 points cumulés dans ce 1er QT permettaient rapidement à l'équipe de Julien Hervy de prendre ses distances. Scorant 27 points à 71 % de réussite, les jaunes et noirs faisaient souffrir l'Union, qui tentait bien de répondre par Vaty, mais ne connaissait pas la même veine à l'approche du cercle (16-27).
 
Auteur d'un second acte intéressant, l'Union faisait jeu égal et tenait l'écart grâce à l'adresse de Lesca (9 pts à la pause) dans un QT plus défensif et conforme aux besoins des Bigourdans face à l'armada Francilienne. Mais celle-ci savait trouver les solutions adaptées et tenait les rouges et jaunes en respect, coupables de trop de pertes de balles (11 à la mi-temps), l'empêchant de recoller véritablement à la pause (30-39).
 
Il fallait attendre les premières minutes du 3ème QT pour voir les hommes de Vincent Lavandier revenir souffler sur les talons de Rueil (44-47) sous l'impulsion de Lesca et du duo intérieur Vaty-Phillip. Mais Tresnak poursuivait son chantier et permettait au RAC de réaliser une grosse série sur les 5 dernières minutes de ce QT et de reprendre de l'avance, face à une Union qui ne trouvait plus la mire et se retrouvait à nouveau au large à la fin de ce 3ème acte (46-60). 
 
Les derniers ajustements de Vincent Lavandier ne permettaient plus à ses troupes d'entrevoir un retour, et l'écart resterait désormais stable jusqu'à la fin du match. Tresnak finissait de noircir la feuille de stats (23 pts à 73% de réussite et 8 rebonds), bien soutenu par Bichard et Sencanski (16 et 15 pts), prouvant l'ensemble de ses capacités offensives et confirmant son 3ème succès.

Pour l'Union, qui aura manqué de régularité pour espèrer un exploit en Île-de-France, il y a du travail ! Saint Vallier arrive dès vendredi à Tarbes pour la 4ème journée de NM1. Une saison certes longue, mais dont il ne faudra pas payer un début de saison qui manque pour l'instant de consistance et de réussite.
Charge à nos U-Boyz de donner le change ce vendredi !

Crédit photo : Jean Pierre Harispuru
 
À Rueil - Complexe sportif du Stadium
3ème journée de NM1
Rueil Athletic Club 79 - Union Tarbes Lourdes 62
(16-27, 30-39, 46-60, 62-79)

Les marqueurs de l’Union : Lesca (15), Vaty (15), Benhamed (12), Phillip (10), Pryor (4) puis Valayer (2), Bosc (2), Yedra (2), Castard, Ruiz
 

Retrouver le cap

Après avoir quelque peu perdu son basket en Bretagne, l'Union tourne le regard tourné droit devant. Oubliée la défaite inaugurale à Lorient et cap sur Aubenas, qui arrive dès vendredi à Lourdes pour la 2ème journée de NM1. Il faudra être fort à domicile pour ne pas y laisser échapper de points, surtout avec la fatigue entrainée par les (longs) voyages !

C'est donc l'équipe Ardéchoise qui s'y colle, après sa défaite inaugurale face au GET Vosges (61-67) à domicile. Une défaite au goût amer pour les récents promus, qui tenaient entre leurs mains la possibilité d'engranger un premier succès, avant de craquer dans le dernier acte malgré les 17 points de Larry Williams JR.
Prudence est de mise pour Vincent Lavandier qui se méfie de cette équipe “physique, avec de la taille à tous les postes, qui peut développer une forte aggressivité défensive“. Aubenas a en effet su compléter intelligement son groupe, conservant les grands artisans de la montée en NM1 et recrutant les profils manquants à son dispositif. Le coach Bigourdan souligne ainsi le niveau de leur “secteur intérieur très fourni“, mais avant tout “une équipe complète et polyvalente, qui peut nous proposer des problèmes dans l'aggressivité et le jeu rapide“.
 
Du côté de l'Union, la problématique est la même : prendre rapidement des points pour rester dans le bon wagon en championnat. Si le secteur intérieur a été efficient à Lorient (34 points pour le duo Vaty-Phillip, bien complété par Bosc et ses 14 points), il faudra corriger les pertes de balles, encore trop nombreuses (19 lors de la 1ère journée). Vincent Lavandier attend de ses joueurs le plus grand soin “à des consignes très précises, de s'attacher à mettre un maximum d'intensité et de rigueur dans ce que l'on sait faire“.
 
Dans une longue traversée comme celle que l'Union entame, retrouver le bon cap et le succès dès cette 2ème journée serait précieux, mais la bataille sera longue et ardue face à un promu aux dents longues, qui ne se laissera certainement pas partir à la dérive.
 

Crédit photo : Jean-Pierre Harispuru

Vendredi 29 septembre
2ème journée de Nationale 1 Masculine
Union Tarbes Lourdes - US Aubenas
À Lourdes, Palais des Sports François Abadie
Coup d’envoi à 20H